Skip to content

Itineraire Fantomes et Demons à Rome

Itineraire Fantomes et Demons à Rome

Une expérience inoubliable pour ceux qui veulent voir Rome sous un angle différent.

Pourquoi Rome est-elle une ville aux nombreux fantômes?  Car elle était le siège des empereurs, des cardinaux, des princes, des princesses et des courtisanes qui vivaient dans des époques différentes, laissant chacun leur marque dans l’imagination populaire.
Cette visite spéciale met en lumière la vie (et la mort) de ces grands noms, ainsi que les endroits où leurs fantômes ont été repérés.

Le premier arrêt est le Castel S. Angelo qui abrite de nombreux fantômes : Marozia, la “grande prêtresse de Rome” du dixième siècle, le Connestabile di Borbone mort pendant le sac de Rome en 1527 et Benvenuto Cellini sculpteur et orfèvre emprisonné dans le château.
La deuxième étape, le pont Saint-Ange, où Beatrice Cenci  a rencontré sa mort par décapitation en 1599, coupable du meurtre de son père pour se prémunir de ses abus.

Avez-vous déjà entendu parler de “Mastro Titta”, le plus célèbre bourreau de Rome au dix-neuvième siècle ? Voici une chance de rencontrer son fantôme, dont on dit qu’il apparaît aux passants sur la place en face du pont utilisé lors des exécutions.
Nous arriverons alors sur la Via del Governo Vecchio, où au numéro 57 se trouve la première maison hantée “certifiée” de Rome. L’arrêt suivant est la Piazza Navona, décor de l’histoire de la jeune noble Constanza de Cupis, décédée à la suite d’un accident mineur en 1612 et de la plus vieille, Olimpia Pamphilij, sœur du pape Innocent X, appelée par les Romains « Pimpaccia de Piazza Navona ».
Enfin, Campo de ‘Fiori, aujourd’hui place historique du marché des fleurs, a été en 1600 le théâtre de la mort le philosophe Giordano Bruno, condamné au bûcher par l’Eglise à cause d’idées considérées comme hérétiques. Regarder sa statue vous fera grimacer.

Durée de la visite : environ deux heures.
Pas de tickets.